KERIDORET :



Note : prononcez le nom du lieu à la Bretonne comme suit : "Kéridorette"

Les "KER"
KERIDORET : En vieux breton "RITUUORET" a évolué en "RIDORET" (ou "REDORET")
nom d'une famille possessionnée dans la région.
A rapprocher du nom de personne "CADORET" : CAD = COMBAT + UUORET = secours au combat.
Il y avait autrefois 20 seigneuries à Saint-Avé dont Keridoret (ancien manoir)

Source : Revue "Saint-Avé" mars avril 2011 n°111


Extrait - "La revue des Avéens" Avril 2010 -
...
Sinon, pour les courses, le boulanger de Monterblanc passait
deux fois par semaine ainsi qu’un boucher, Monsieur Noé.
Un poissonnier de Séné venait vendre ses sardines, aussi, à
vélo, les premières années, et puis il s’est acheté une fourgonnette,
comme les autres. Des marchands de linge passaient
parfois dans l’année. Ils vendaient du linge de mauvaise
qualité à très bas prix.
À Keridoret, dans les années 50, il n’y avait que deux tenues
et une maison. Une tenue, c’est une minuscule ferme. D’une
manière générale, toutes les fermes de ces villages étaient
petites, la nôtre était la plus grande et c’est pour ça que le
beau-frère nous l’a laissée, il la trouvait trop importante. Nous
avons continué à la développer en achetant deux chevaux
pour travailler les champs et tirer la carriole. Il fallait bien une
paire de chevaux parce que la lande était dure à monter !
C’est un secteur où les gens produisaient du cidre, alors il
existait énormément de parcelles plantées en pommiers.

...

Source : http://www.saint-ave.fr/BULL_106.pdf


...

Les noms des villages racontent Saint-Avé

Les noms de lieux, les « toponymes », nous prouvent que Saint Avé fut envahie par les bretons insulaires aux VIème et VIIème siècles. Certains toponymes du quartier Nord-est sont issus de l’invasion : c’est le cas de Magouaire et Magouero. Ces deux noms viennent du gallois Moger, « mur ». Ce terme s’applique à des constructions gallo-romaines trouvées en ruine par les Bretons à leur arrivée en Armorique.

D’autres toponymes nous donnent par leur forme une idée de date d’implantation de nos ancêtres. C’est le cas de Berval, qui date du VIIIème siècle, de Keridoret, IXème siècle, de Lescran au Xème siécle, de Lezelannec au XVIème siècle. Les noms de lieux sont aussi un bon indicateur de la géographie ancienne de Saint-Avé : Lezelannec évoque la limite de la genêtière, Lescran le défrichement, Lesnéhué de nouveaux terrains mis en culture, et Trébrat l’existence de grande pâture.
...

Source : Petite histoire de Saint-Avé


KERIDORET - RITUUORET - EERDUDORET

- Kêr : En Bretagne particulièrement, la paroisse, plebs (en breton plou et toutes ses variantes), parrochia, ccchsia, renferme quelquefois une ou plusieurs trêves (^treb, trev, tref) ou fillettes, composées chacune d'un certain nombre de villages ou hameaux {^villa, ker) ...

- Uuor, guor, uur, guur, gur (3)
(3) Il est difficile de dire si, dans ces noms on a toujours affaire au préfixe intensif vieux celtique ver ou à vero- homme. Nous mettons sous uur les noms qui ne se présentent qu'avec cette forme et dans lesquels uur n'alterne pas avec uuor. Là même, il est possible qu'on soit en présence de ver. Le traitement de la consonne qui suit uuo7% uur, n'est pas toujours un argument décisif en faveur de l'une ou l'autre hypothèse : l'analogie a joué dans ces composés un rôle important.

- Uuor = Très - origine Celtique (http://grandterrier.net/wiki/index.php?title=Sant_Gurvan)

- Uurtigerno.
La forme donnée par les éditions est Giirthrigerno, mais le nom se trouve sous sa forme réelle dans le plus ancien monument de Bède : Vurtigerno, de uur = gaulois ver, voir • Vercingetoriœ, et de tigernos, voir Tigernomalus. Cf. le nom du saint armoricain Giuiihiern, à corriger probablement en Cunthiern, gall. Conthigirn = *Cuno-tigernos, ou en Gurtlàern.

- Uuoret : secours

- Uuoret : jusqu'en 878; Cadoret 1124-1125.

- Cat, cad, caz- : combat

- Tut : peuple (Tute; Tutian; Tudian; Lan Tutocan, C. L., 19; Tref - Morbihan)

-Uual, Tutgual 924, Tri-tut. Tuduual (2) 867
(2) Tuai en 1145 est vraisemblablement un fait de phonétique française. Dans le Morbihan bretonnant, l'ut uual a conservé la dentale; on prononce Tudal ; de même Tudoret = Tut-uuorct; Cadoret =. Cat uuoret ; Cadoudal. Cadodal^^ Catuotal; Redoret = Rituunvet; Madorct := Matunoret, etc. Dans d'autres parties de la Bretagne, on est arrivé pour Tutuual à Tuai en passant par Tuzoal; de même on trouve Caznevet = Cat u émet ; Cazuallon = Catuuallon ; cf. armo- ricain moyen banazl = gallois banadl; leziv, hezo bouleau = gallois ledn; etc. La langue pour les dentales suivies de la spirante nu semble donc avoir suivi ime double voie : dans certaines parties de la Bretagne, la spirante disparaît, se réduit à o ( Cadoret, Madoret) ; dans d'autres parties, la spirante persistant, la dentale devient elle-même spirante et finit par disparaître : Tuzoal, Tuivall Tuai (de même sans doute pour J consonne : cf. Tutjan devenu Tujen {j français) en passant par Tuzlaii ? (Voir armoricain moyen, Chartes).

-Tut, tud (4) : Tutgual
(4) Voir tut, vieil armoricain, chartes, et les noms gaulois en touto-

- Tudguoret (6)
(6) Conservé dans des noms de villages des environs de Quimper : Ker-dudoret.

- vraz a dud : une foule de monde (bas vannetais)

- Tut-uuoret (1)
(1) Eer-dvdoret 1484, en Saint- Avé ( Morbihan).
Ce village s'appelle aujourd'hui Keridoret, ce qui ne saurait s'expliquer par Kerdudoret = * Caer-Tutmioret.


Source : http://www.archive.org/stream/chrestomathiebre00loth/chrestomathiebre00loth_djvu.txt

Carte Bretagne

- En connaître plus sur le lieu dit Keridoret - En connaître plus sur la ville de Saint-Avé - En connaître plus sur la ville de Vannes -

Aujourd'hui, le 11/12/2017
1 visiteur connecté
Dernière mise à jour le : 1/12/2017